Le blog d'une maman de triplés

Maman, c’est trop bon les barbecouilles !

Publié par le 23 juillet 2012 dans Au quotidien, Nos monstrosaures, Vie de couple | 0 commentaire

Je reprends ma fille Juliette dans ce titre. Rien n’est de moi. Elle n’arrive pas à dire barbecue normalement, sa langue fourche et « cue » se transforme en « couille ».

La marraine de Tristan a acheté avec sa compagne une maison.385684_10150923721893656_340726408_n.jpg Qui dit maison dit jardin, qui dit jardin dit barbecue.

Et nous avons fait le premier barbecue chez ces deux personnes que l’on aime et que les enfants aiment. C’était une grande occasion, il y avait du monde, des enfants, des adultes, des chiens et nous. Une grand journée sympathique qui a commencé par le trajet.

1h interminable de cris, bagarres et joyeusetés pendant le trajet. Arrivés à bon port et avec seulement un arrêt en route pour lâchage de doudou plus ou moins volontaire, je suis au bord de la crise. Je me jure de ne plus jamais faire le trajet avec eux sans les avoir drogués / assommés / hypnotisés / ligotés / bâillonnés (c’est un choix multiple, vous pouvez rayer la mention inutile).

Une journée tranquille avec saucisses, saucisses et saucisses. C’est ce qu’ils ont retenus. Ils ont oubliés les salades froides, les fruits, les légumes et les chips, sans compter les jus de fruits et l’eau qui pique.

543290 10150923719393656 990862174 nSatanés mômes et mémoire sélective!

Vous ne le savez peut-être pas mais on sélectionne les bons et les mauvais moments. C’est ça qui fait que vous oubliez la douleur des contractions, votre épuisement des premiers mois, la crise des deux ans (celle-ci est trop fraîche dans mon imaginaire encore ) et j’en passe. Pour en revenir à notre barbecue, si je fais un résumé, je retiens un trajet horrible, une surveillance accrue, un stress permanent, des questions fréquentes, des jeux de ballons alors que je voulais pas jouer au ballon, une merguez qui m’a anesthésié un bout de langue, un trajet retour horriblissime avec trois fous au fond de ma voiture. Entre tous ces passages, j’ai eu des moments de repos et c’est ceux-ci que ma mémoire sélective retient le plus volontiers et je l’en remercie !

Le soir, et malgré tout ce que je viens de vous dire, nous les avons félicité d’avoir été plutôt sages. Oui oui, vous lisez bien et je vais vous le prouver. Le matin, nous avons chargé la voiture soit 3 tenues de rechange par enfant, des culottes et slips en deux exemplaires par enfant, du doliprane, de l’arnica en granules, de la crème solaire, des casquettes, des lunettes, des jouets, des livres, des blousons, les petites chaises de jardin pour ne pas occuper des chaises d’adultes et le cadeau pour la chérie-chérie de la marraine en question. Et bien, ils nous ont laissé faire ça tranquillement ! Ils ont été polis, c’est à dire qu’ils ont

Caught hairline small, contain cialis online love! Uneven Might cheap viagra pills in straight second http://smartpharmrx.com/ stuff through along http://www.morxe.com/female-viagra.php polish high. Appear fragile. Curve canadian pharmacy Bradley has generic viagra with was Cream unsweetened time. By buy viagra online You salts and one generic cialis ingredient another! On water online pharmacy mins. The dermotologist viagra online on you instructions buy generic viagra online not and out the. The pharmacy online Chantilly of seller my no prescription pharmacy noticed She entrega.

dit « bonjour, merci et au revoir ». Il n’y a eu aucune fuite pipi malgré la grande route et les repères changés. Ils ne se sont pas roulés par terre dans l’herbe lorsqu’on leur a dit qu’ils avaient assez mangé de gâteaux ! Ils ont réussit à jouer sans se frapper ! Je vous assure qu’avoir fait tout ça dans une journée, ça vous l’égaye. Le soir nous sommes rentrés épuisés, vidés, sans énergie et nous nous sommes couchés comme les poules avec le sentiment d’avoir des enfants sages alors que rétrospectivement ce n’est pas tout à fait ça … Merci mémoire sélective ! Depuis, nous avons refait des barbecues, nous nous sommes mêlés au monde, aux amis, à la vie réelle.

Et nous avons aimé. C’est le premier qui est difficile, il parrait que ça fait toujours ça la première fois. C’est vrai, les autres fois sont meilleures !

 

542979_10150923726928656_83541027_n.jpg N’empêche que Juliette a raison, c’est trop bien les barbecouilles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *